12.5 C
Londres
lundi, mai 16, 2022

Un rappeur canadien accusé par les héritiers de George Michael pour avoir plagié Careless Whisper

En juin 2021, ils avaient refusé la demande d’autorisation de Tony Lanez quant à l’exploitation d’un échantillonnage musical, similaire à celui utilisé dans la ballade du chanteur défunt.

Le rappeur Tory Lanez confirme sa réputation. Non pas d’artiste talentueux, mais d’adepte du plagiat. Paru en décembre 2021, son quatrième album studio, Alone At Prom, adule la musique des années 1980, avec Enchanted Waterfall en préambule. Une chanson entraînante, pourtant écartée de tout succès. Pour la simple et bonne raison qu’elle sonne comme Careless Whisper, la première chanson en solo de George Michael, après sa collaboration avec Andrew Ridgeley, l’autre moitié de Wham!.

Sans plus attendre, la succession du chanteur, décédé en 2016, a porté plainte contre Tory Lanez. Dans une déclaration transmise à Variety , les héritiers déplorent l’usage d’«un sample non autorisé» de Careless Whisper que le rappeur canadien a selon eux, volontairement inscrit dans sa musique. En juin 2021, Tory Lanez s’était vu refuser sa demande d’autorisation quant à l’exploitation de cet échantillonnage musical. «Nous avons donc pris des mesures immédiates au nom des auteurs, en collaboration avec nos éditeurs Warner Chappell Music, afin d’empêcher toute exploitation ultérieure, car nous ne tolérerons aucune utilisation non autorisée des chansons figurant dans les catalogues de George Michael et/ou d’Andrew Ridgeley», précisent-ils.

La pâle copie qu’est Enchanted Waterfall a été retirée de Spotify, du moins officiellement. Le titre est importé sur la plateforme sous un nom d’artiste différent : Tory Roadz. Les autres supports, tels qu’Apple Music ou la chaîne Youtube de l’intéressé, préfèrent laisser le morceau accessible.

Tory Lanez n’est pas à son premier coup d’essai en termes de plagiat. Quelques semaines après la parution de son album, Madonna s’était insurgée au sujet de Pluto’s Last Comet. L’artiste constate une forte similitude avec Into The Groove, chanson qu’elle a écrite en 1985, dont elle déplore l’«utilisation illégale». Un désagrément resté lettre morte à ce jour, puisque Madonna n’a jamais engagé de poursuite à l’encontre du Canadien.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici