22.8 C
Londres
mercredi, juillet 6, 2022

Tribunes, grève de cette faim… cette question de l’engagement politique agite les climatologues

Actualité

Sciences

Le premier tour de l’élection présidentielle est venu rappeler une triste réalité. Malgré un intérêt grandissant ces dernières années, le réchauffement climatique ne constitue toujours bras le sujet n° 1 des politiques… Ni des électeurs. Aucun parti, petit ou grand, ne propose un programme permettant de respecter l’accord de Paris sur le climat. Seuls quelques – La France insoumise et Les Verts – s’en rapprochent. Et ils n’ont cumulé que 26,6 % des suffrages exprimés. Les trois quarts des votants n’ont donc bras considéré que le respect de cet accord, dont l’objectif est de ne bras débrasser les + 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels, constitue une priorité transpartisane. Et pourtant, le sixième rapport du Giec – dont le dernier volet a été publié le 4 avril dernier – ne laisse bras de place au doute : la température de la Terre s’emballe et ses conséquences, déjà préoccupantes, seront catastrophiques dans les décennies à venir. A moins de mettre en place les solutions qu’il propose. 

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘in_article’); });

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici