13.7 C
Londres
jeudi, juin 30, 2022

Tindersticks, trente ans d’excellence

Le groupe anglais chouchou des Français publie une anthologie et ouvre un site d’archives en ligne.

Ce groupe ne s’appelait pas encore Tindersticks la première fois que nous les avons vus, dans un pub londonien de Camden au début des années 1990. Pourtant, tous les éléments qui constituent la formation étaient déjà là: le trouble mélancolique de compositions à fleur de peau, le timbre sensible de Stuart Staples, et l’élégance infernale des musiciens qui tissent depuis trente ans une formule d’une rare beauté.

Le groupe originaire de Nottingham publie une anthologie très chic, Past Imperfect: The Best Of Tindersticks ’92-’21 (City Slang). Une compilation haut de gamme qui montre à quel point la formation n’a rien perdu de son style en trois décennies. Mieux, la patine des années leur confère désormais un statut de groupe classique.

Stuart Staples demeure un crooner comme on n’en fait plus, doublé d’un raconteur d’histoires hors pair. Tout au long d’un parcours soigné, le groupe a su agréger des éléments de soul comme de pop orchestrale, sous l’égide des mètres étalons que restent Nick Cave…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 64% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici