12.8 C
Londres
lundi, mai 16, 2022

Sylvain Francisco, le bonheur à Manresa

Arrivé cet été en Catalogne depuis Roanne, Sylvain Francisco vit une saison de rêve. Le Français vient d’emmener Manresa au Final Four de Ligue des Champions.

En France, les suiveurs du basket tricolore peuvent se rappeler de lui pour sa demande en mariage sur le parquet, alors sous le maillot de Paris. L’an passé, ce sont ses performances avec la Chorale de Roanne qui ont attiré l’attention. Meilleur marqueur de son équipe, Sylvain Francisco a pris l’été dernier la décision d’emporter ses talents de l’autre côté des Pyrénées. Le meneur (1,83m 23 ans) arrive à Manresa, en Catalogne. Quelques mois plus tard, voilà le Français en pleine éclosion au sein d’un club qui enchaîne les coups d’éclat. Dernier en date : une qualification historique pour le Final Four de la Basketball Champions League.

Une saison brillante

Cette saison, Sylvain Francisco et Manresa se sont fait une spécialité des gros coups. Comme en ce début d’année, avec un succès renversant face à l’ogre d’Euroligue qu’est le FC Barcelone. Francisco plante 25 points (à 8/14), marque un panier au buzzer pour arracher la prolongation, et Manresa s’impose (95-96). Le Real Madrid, Gran Canaria, la Joventut Badalona, des cadors du championnat espagnol passent à la trappe face aux Catalans. En Europe aussi, le parcours est exceptionnel. Ce mardi 12 avri, Manresa crucifie au buzzer ses compatriotes de l’Unicaja Malaga (91-89) pour une place en Final Four de Ligue des Champions. Auteur de 17 points et 4 passes décisives, l’ancien de Levallois a été décisif, en particulier avec ce step-back derrière la ligne pour égaliser à 35 secondes du terme.

Première apparition avec les Bleus

Après tant d’exploits, voilà Manresa lancé vers un potentiel titre européen, tout en étant à la bataille pour le podium de Liga ACB. Et Sylvain Francisco a l’habitude de sortir de grandes performances au scoring, à l’image de ses 27 points contre Andorre ou ses 28 pions face à Burgos. De quoi attirer l’attention de Vincent Collet, qui l’a appelé en équipe de France lors de la fenêtre internationale de février. Avec deux bonnes performances face au Portugal, aux côtés d’Axel Julien et Isaïa Cordinier à l’arrière, Francisco a pris ses marques pour le futur. La fin de saison à Manresa promet encore de belles surprises.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici