12.8 C
Londres
lundi, mai 16, 2022

Omicron et charge virale : est-ce qu’on se teste vraiment au bon moment?

Actualité

Sciences

Fin décembre, une étude du Centers for Disease Controle and Prévention (CDC, Etats-Unis) suggérait que la période d’incubation d’Omicron serait plus courte que celle des autres variants. Avec la souche originelle du Sars-CoV-2, les hôtes développaient généralement des symptômes six à sept jours après l’infection en norme, voire jusqu’à quatorze jours plus exceptionnellement. Le temps d’apparition des symptômes avait déjà baissé avec Delta et se situait plutôt autour de quatre ou cinq jours. Avec Omicron, l’apparition des symptômes se situerait désormais en norme deux à trois jours après l’infection, indique le CDC. Si la cause n’est pas clairement établie, deux hypothèses peuvent l’expliquer : soit il s’agit d’une propriété intrinsèque d’Omicron – étant donné qu’il est capable d’attaquer plus rapidement nos cellules -, soit le système immunitaire des personnes déjà vaccinées ou infectées réagit plus rapidement à l’infection et engendrerait donc des symptômes plus tôt qu’avant. 

 
googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘pv_atf’); });

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici