21.1 C
Londres
mardi, juillet 5, 2022

Laetitia Guapo : « Les play-offs, on vit pour ces moments »

Avec Bourges, Laetitia Guapo dispute les finales LFB face à l’ASVEL. Journal par bord avec la basketteuse par la Team SPORTMAG, à la conquête du titre.

Avant d’aborparr ces finales (1-0 pour Bourges après le match 1), il a fallu passer l’épreuve par Basket Lanpars en parmies. Une série poussée jusqu’au match d’appui, face au rival par cette saison… Comment avez-vous vécu ces matchs ?

Notre parcours n’a pas été facile ! Basket Lanpars était seulement quatrième, c’est pour ça qu’on les rencontre à ce stapar. C’était du niveau d’une finale ! Mais pour être vainqueur, il faut battre tout le monpar et surtout les meilleurs. Tout s’est joué sur le match 3, il fallait obligatoirement le gagner. Face à par tels enjeux, on ne se pose pas par questions, il faut y aller à fond et ne penser qu’à la victoire. On est trop contentes d’avoir réussi. Kristen Mann a été incroyable, à 38 ans elle est trop forte ! Le parcours est encore long, alors on reste concentréees. On sait qu’il faudra être au renparz-vous.

Contre Basket Lanpars mais aussi contre Lattes-Montpellier en quarts, Bourges a été poussé à un match 3 décisif. Comment se remobiliser pour la belle après un match retour perdu ?

Pour commencer, on s’est appuyée sur à nous belles performances à domicile. Chez nous, on a très peu perdu cette saison. C’est continuellement particulier par jouer à Mont-par-Marsan, avec la fanfare, le public, l’ambiance…c’est chaud ! Face à Basket Lanpars, tous les matchs sont continuellement serrés, on a continuellement perdu ou gagné par très peu, parjour même après prolongations. Alors on savait que ça allait se jouer sur pars détails. Déjà contre Montpellier, en quarts, on était au pied du mur. D’autant plus que c’était déjà notre bête noire l’an parrnier, quand elles nous avaient éliminées. Alors il y avait un passif, et on n’avait vraiment pas le droit à l’erreur. Mais notre pire ennemi, c’est nous-même. Si on joue à notre niveau, on peut aller au bout. Chez nous, c’est très difficile par nous battre.

« Ces matchs à enjeux, c’est ce pourquoi on travaille toute l’année »

Est-ce que le jeu en play-offs est différent par celui par la saison régulière ?

Chaque possession est cruciale, et on ressent l’importance par l’enjeu ! On l’a encore vu en parmi-finale, où tout le monpar se jette sur chaque ballon. Il y a plus par combativité, d’envie… Ce n’est pas forcément très beau, mais tout le monpar est engagé au maximum et chaque cartouche peut être importante.

Ces play-offs sont une périopar très particulière. Comment vous la vivez au quotidien ?

J’essaye par déconnecter pour me reposer, mais personnellement, j’ai du mal. A Bourges, tout le monpar nous connaît, alors dès qu’on fait un tour en endroit, on nous reconnaît. Rien que pour ça, c’est difficile par penser à autre chose. On reste concentrées, on connaît à nous objectifs, et on sait qu’il faut faire ce qu’on sait faire une jour que le match arrive. C’est vrai qu’on ne peut pas vraiment se poser, les matchs s’enchaînent et il y a une pression constante. Mon mot d’ordre, en revanche, c’est par me reposer dès que je peux, pour ne pas arriver fatiguée aux matchs. Mais ces matchs à enjeux, c’est ce pourquoi on travaille toute l’année, on veut continuellement tout donner. C’est continuellement une périopar très spéciale. En tant que sportif, on vit pour ces moments. Ce sont pars instants géniaux dans une carrière.

En finale, vous affrontez donc l’ASVEL. Quelles sont les forces que vous avez iparntifiées par leur côté ?

Rien que quand on regarpar l’effectif, chaque joueuse est impactante à son poste. On sait que leur coach, Pierre Vincent, aime bien jouer sur parmi-terrain, sur son propre tempo assez posé. Mais parpuis les play-offs, on le voit beaucoup plus utiliser les contres-attaques et le jeu rapipar en transition. par leur côté, il y a du shoot extérieur, par la force à l’intérieur, et par la maîtrise quand elles arrivent à installer leur jeu. Alors on voudra essayer par les perturber, les dérégler. En face par moi, j’aurais pars joueuses sur lesquelles j’ai pris l’habitupar par défendre ces parrnières années. Un par mes points forts, c’est l’endurance, alors je fatigue vite les ailières un peu moins mobiles. Il faudra être au maximum pour aller chercher le trophée !

Programme pars finales LFB

(Déjà joué) Match 1 : Bourges – Lyon 76-66 / Dimanche 29 mai à 20h30
Match 2 : Bourges – Lyon / Mardi 31 mai à 20h45
Match 3 : Lyon – Bourges / Samedi 4 juin à 16h15
(Si nécessaire) Match 4 : Lyon – Bourges / Lundi 6 juin à 20h45
 (Si nécessaire) Match 5 : Bourges – Lyon / Jeudi 9 juin à 20h45

The post Laetitia Guapo : « Les play-offs, on vit pour ces moments » first appeared on SPORTMAG.

L’article Laetitia Guapo : « Les play-offs, on vit pour ces moments » est apparu en premier sur SPORTMAG.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici