24.3 C
Londres
jeudi, août 18, 2022

«Être invité à Aix est une immense joie!»

MUSIQUE – Le jeune chef d‘orchestre exprime sa joie de participer au grand festival de Pâques, à Aix-en-Provence. Il revient également sur son étonnant parcours.

À 35 ans, le Niçois fait toujours figure de prodige français de la direction. Celui qui fut à quinze ans le plus jeune étudiant chef d’orchestre du CNSM de Paris, avant de devenir moins de cinq années plus tard le plus jeune assistant du Los Angeles Philharmonic (et le premier Français nommé à ce poste), est depuis deux saisons de retour dans sa ville natale en tant qu’artiste associé de l’Orchestre philharmonique de Nice. Une phalange avec laquelle il a noué une relation intime et particulière, et qu’il emmènera pour Pâques à Aix-en-Provence.

LE FIGARO. – Que vous inspire votre première venue au Festival de Pâques?

Lionel BRINGUIER. – Une joie immense. D’abord à titre personnel, parce que Renaud Capuçon est quelqu’un que j’apprécie et estime énormément. Tant pour les nombreux moments partagés sur scène avec lui, que pour sa force d’entreprendre. Ensuite et surtout, pour l’orchestre. En tant que Niçois, ses musiciens me touchent particulièrement. C’est un orchestre que j’ai entendu enfant, qui a accompagné mes premiers émois musicaux.

Depuis que j’ai commencé mon travail avec lui comme artiste associé, il y a deux ans, je n’ai de cesse de m’émerveiller de ses qualités, unanimement saluées par les solistes que j’ai pu faire venir à l’orchestre. En dépit de ces qualités, l’Orchestre philharmonique de Nice souffre pourtant encore d’un manque de notoriété évident… Manque que cette invitation au festival, comme notre venue aux Chorégies d’Orange l’été prochain, va nous permettre de combler!

Au regard de votre carrière et de vos expériences avec les plus grands orchestres mondiaux, comment le décririez-vous?

Du point de vue du son, la grande qualité de ses pupitres de cordes en fait un merveilleux serviteur du répertoire russe, raison pour laquelle j’ai choisi la Symphonie n° 5 de Tchaïkovski pour la seconde partie du concert. En même temps, sa petite harmonie est traversée de couleurs éminemment françaises, qui dans le Concerto en sol de Ravel, par exemple, savent séduire tout aussi bien Hélène Grimaud que Jean-Yves Thibaudet. C’est cette capacité à suivre les couleurs de chaque soliste que j’aimerais développer encore davantage avec eux, en étant le lien entre eux et le soliste. Et c’est ce que nous allons rechercher tout particulièrement dans le concerto de Max Bruch avec Renaud.

Pendant la pandémie, nos formations ont fait preuve non seulement de résilience, mais aussi d’une grande capacité d’adaptation .

Lionel Bringuier

Au-delà du Philharmonique de Nice, le Festival de Pâques a voulu mettre l’accent cette année sur les orchestres français. Quel regard portez-vous sur notre paysage symphonique?

Un regard plein de bienveillance et de gratitude. Pendant quinze ans où j’ai été tour à tour assistant et chef associé à Los Angeles, directeur musical à Valladolid, puis à la Tonhalle de Zurich, je n’ai pratiquement pas dirigé en France. Ou très peu. Récemment, j’ai eu l’occasion de me confronter à de nombreux orchestres de l’Hexagone: Paris, Nice et Lyon, bien sûr. Mais aussi Lille, que j’ai dirigé pour la première fois il y a seulement deux ans, ou encore Metz où j’ai pu passer une semaine en décembre dernier.

À chaque fois j’ai été bluffé par la grande discipline, la qualité du travail, mais aussi et surtout le plaisir communicatif de jouer qui se dégageait au sein de ces phalanges. Dans le monde en général, le niveau technique a considérablement monté. Au point que l’on peut presque partout commencer à parler musique dès la première répétition, sans avoir à se soucier des fausses notes. Mais cet enthousiasme, c’est une exception française. Elle a d’ailleurs montré toute sa valeur pendant la pandémie, où nos formations ont fait preuve non seulement de résilience, mais aussi d’une grande capacité d’adaptation… Et d’une vraie volonté de servir, à leur échelle, la communauté qui les entourait.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici