24.3 C
Londres
jeudi, août 18, 2022

En promotion pour son nouveau show, Michel Polnareff déclare sa flamme pour Kylian Mbappé

Le télétravail donne des idées au chanteur français exilé à Palm Springs depuis 1994. En mai, il donnera un récital en direct de chez lui, retransmis en «show immersif» au Palace, à Paris.

«Coucou le revoilou !» le chanteur qui avait affiché ses fesses dans tout Paris au début des années 1970 invente au XXIe siècle un récital d’un nouveau genre: le show immersif. Le 5 mai prochain, au Palace de Paris, les admirateurs de Michel Polnareff pourront assister en direct via un système de visioconférence, à un Polnarêves, c’est-à-dire à un concert filmé depuis son salon de Palm Springs aux États-Unis.

Dans Le Parisien , l’interprète autrefois habité de l’envoûtant Bal des Laze ne cache pas son enthousiasme. «Cela me fait plaisir d’être un peu pionnier dans ce qu’on appelle le monde d’après, dit-il. Mon public me manque. Paris me manque. On va apporter de la couleur dans un monde un peu gris.»

En chair et en os, mais derrière un écran

Pour annoncer ce qu’il pense être une idée avant-gardiste, le 17 janvier, le chanteur a commencé à poster sur ses réseaux quelques visuels, dont l’affiche du spectacle Polnarêves, une expérience immersive avec ses célèbres lunettes devant un fond qui mélange le cosmos et la beauté naturelle de notre planète bleue. Ce sera donc «un piano-voix à distance, ce n’est pas du streaming, c’est vraiment en direct, durée de 45 à 50 minutes, oui de mon salon» en Californie, a voulu préciser le chanteur sur RTL.

À VOIR AUSSI – Concert-test à Bercy: pas de sur-risque de contamination au Covid

Interagir avec le public «est prévu, la technique doit être très, très, très subtile, il faut que je sois loin mais près et que je puisse jouer avec le public parce que j’adore ça», poursuit Polnareff à la radio. Il n’y aura pas d’hologramme, comme le fera le groupe ABBA, «non je serai là à travers des écrans en 360° de chez moi dans les écrans 360° du Palace».

Je suis absolument passionné par Mbappé . Ce qu’il fait avec ses pieds, c’est un peu ce que je fais avec mes mains

Michel Polnareff, Le Parisien

Cette salle, ancien haut lieu des nuits parisiennes, accueillera aussi une exposition autour de l’univers du musicien (77 ans), comme il le dévoile dans Le Parisien. «Il y aura un mélange d’exposition et de live. Vous allez entrer dans ma tête, tout sera virtuel, avec des images inédites, et certains jours, j’accueillerai le public chez moi, je jouerai pour eux en direct, avec une grande interaction». Il confie par ailleurs regarder le foot, «les matches du PSG et de Marseille». «Je suis absolument passionné par Mbappé . Ce qu’il fait avec ses pieds, c’est un peu ce que je fais avec mes mains. C’est un athlète incroyable et son attitude est plus que sympathique».

Le dernier album de Michel Polnareff date de 2018 et sa dernière tournée en France de 2016, achevée dans la confusion avec des dernières dates annulées et un imbroglio judiciaire avec son producteur de tournée de l’époque contestant les motifs médicaux invoqués.
L’interprète d’On ira tous au paradis ne sera pas le premier à plonger dans la réalité virtuelle ou la réalité augmentée. En France, Jean-Michel Jarre a été très loin dans ce genre d’expérience avec, notamment, un show au cœur de la cathédrale Notre-Dame de Paris en images de synthèse. Jean-Louis Aubert tourne pour sa part au milieu d’hologrammes à son effigie. Aux États-Unis, des stars comme Travis Scott ou Ariana Grande ont déjà livré des performances via des avatars dans l’univers du jeu vidéo Fortnite.

Coucou me revoilou , en 1978, de et par Michel Polnareff

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici