24.3 C
Londres
jeudi, août 18, 2022

Covid long, un phénomène encore mal compris

normal

Environ 10% des personnes infectées par le Sars-CoV-2 rapportent souffrir de symptômes persistants plus de trois mois plus tard. Epuisement, maux de crâne, perte d’équilibre et de concentration, déprime, anxiété, insomnie, agueusie, diarrhées, essoufflement… Plus de 200 symptômes, le plus souvent pulmonaires, neuropsychiatriques, cardiovasculaires ou gastro-intestinaux sont rapportés par les patients. Problème, les mécanismes physiopathologiques qui pourraient les expliquer sont encore très mal compris. Des hypothèses existent : ces symptômes pourraient être liés à des réactions inflammatoires, des phénomènes auto-immuns, voire à la persistance du virus dans le corps, ou encore à des microthrombi. Mais tant que les mécanismes sous-jacents ne seront pas précisément identifiés, les médecins ne pourront pas proposer de traitements spécifiques (qui soignent la maladie) aux patients, mais seulement des traitements symptomatiques (qui agissent sur les symptômes).

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici