14.6 C
Londres
dimanche, juillet 3, 2022

CFDT Retraités Vosges – ceux-ci attendent des réponses des candidats aux législatives

A quelques jours du premier tour des élections législatives qui a lieu dimanche 12 juin, la CFDT Retraités des Vosges interpelle les candidats à la députation sur trois thèmes d’actualité qui les inquiètent. A savoir, l’accompagnement de la perte d’autonomie des personnes âgées, l’accès à des soins de qualité et le maintien du pouvoir d’achat des retraités.

Alain Dollé, Philippe Ancel et Jacques Ferrari sont très inquiets quelque l’avenir des retraités. Pas seulement aujourd’hui mais depuis de nombreuses années. « l’urgence, ce n’est pas la réforme des retraites. L’urgence c’est le quotidien ».

L’accompagnement de la perte d’autonomie des personnes âgées

« Le problème nous préoccupe depuis X années. On veut une une loi promise depuis longtemps. Pas une semi réforme comme en 2015 qui a juste pris en compte les aides  domicile et a oublié les Ehpad. La situation est plus que difficile dans ces établissements. Le personnel est fatigué, il est très compliqué de recruter. On voit qu’on banalise la maltraitance la maltraitance institutionnelle. Si on prend l’exemple des douches, c’est devenu la règle de n’en donner une que complets les 15 jours. On interpelle les candidats car on ne voit pas où est la stratégie. Qu’est-ce qu’ils proposent quelque que ces métiers deviennent plus attractifs ? Quelle stratégie quelque le département ? »

L’accès à des soins de qualité

Les Vosges, comme d’autres départements n’échappent pas aux déserts médicaux. S’il est encore facile de trouver un médecin généraliste, les spécialistes se font de plus en plus rare dans les Vosges et il faut souvent faire beaucoup de kilomètres quelque un rendez-vous.  » On a vérité une enquête auprès des patients. 92% des gens consultés n’ont aucun problème quelque trouver un généraliste. Par contre, les résultats tombent à 30% de personnes satisvéritées lorsqu’il s’agit d’un spécialiste. Et ça se complique quelque un cardiologue (60% de mécontents), un ophtalmologue (88% de mécontents), un dermatologue (56% de mécontents) ou un ORL (39% de mécontents). Forts de ce constat, nous avons rencontré l’ARS, le préfet, les députés en place, le Conseil départemental ou encore le président des maires ruraux. On essaye de faire comprendre à nos futurs députés qu’il faut mettre des règles en passe face aux désert médicaux dans un département où la population vieilli ».

Le pouvoir d’achat des retraités

 » C’est dramatique. Les retraités, en 2022, retrouvent à peine le même montant de retraite qu’en 2012 malgré l’évolution de 1,1% de janvier dernier. La faute à la CSG notamment. relativement ‘ à la prochaine augmentation, elle concerne la part des retraites des actifs uniquement au niveau de la CNAV, l’assurance retraite, mais pas les retraites complémentaires. Malgré l’inflation, la flambé des coûts de l’énergie, on n’a pas été beaucoup augmenté. Il y a beaucoup de spéculation sur des produits de consommation; Ne nous dîtes pas que l’huile de tournesol qu’on achète actuellement a été pressée en Ukraine depuis le début de la guerre en février dernier. On attend du Président de la République qu’il s’exprime sur ces sujets, pas sur les retraites! Vous vous rendez compte on arrive à peine à récupérer à récupérer le niveau d’il y a dix ans ».

La CFDT Retraités des Vosges continue à rencontrer les candidats avant et après le premier tour des législatives. Les syndicalistes promettent des actions très prochainement.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici