13.7 C
Londres
mardi, juillet 5, 2022

Boby Lapointe, le marginal devenu culte

ENQUÊTE – Le chanteur de «Ta Katie t’a quitté», né il y a tout juste cent ans, est un cas unique dans la chanson française. Alors que le succès n’est arrivé que deux décennies après sa disparition, en 1972, de nombreux artistes le vénèrent et les Français se transmettent ses chansons de génération en génération.

Envoyée spéciale à Pézenas (Hérault)

Dans la garrigue, entre les chênes verts et les genêts, mieux vaut repérer les poissons en bois peint pour suivre la bonne direction. À 74 ans, Ticha Lapointe, la fille du chanteur Boby Lapointe, vit dans un lieu hippie avec yourte et caravane comme il en existe encore dans les coins reculés de l’Hérault. Quelques hectares à flanc de colline baptisés Poisson Fa, du nom d’une des chansons de son père. «Boby n’a pas connu ici mais tout le monde le sent, il est là», dit doucement cette adepte de la méditation. Dans le capharnaüm de sa pièce principale où trônent canapés, pianos et une scène surélevée, une photo montre Boby Lapointe les yeux rieurs. Ce drôle d’endroit où elle a longtemps vécu sans eau ni électricité, les musiciens adorent s’y produire. En cette année de double célébration, ils vont y défiler.

Né le 16 avril 1922, Boby Lapointe aurait eu 100 ans cette année. Le 29 juin 1972, voilà bientôt un demi-siècle, un cancer l’a emporté. «Ce lundi de…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici