16.4 C
Londres
mardi, juillet 5, 2022

une édition 2021 avec «tout l’ADN du festival»

La manifestation revient du 1er au 12 septembre dans son format d’avant Covid. Franck Piquard, l’un des deux programmateurs, se réjouit de pouvoir faire vibrer à nouveau le public.

Après une édition 2020 minimisée par la crise sanitaire, le festival Jazz à la Villette revient à sa configuration habituelle pour une édition qui sent bon le retour à la vie normale. Le festival alternera cette année jazz américain, français et musique caribéenne.

L’an passé, seul une dizaine de concerts avaient eu lieu, répartis sur deux week-ends. «Cette fois, on a quelque chose qui ressemble à Jazz à la Villette», s’est félicité auprès de l’AFP Frank Piquard, l’un des deux programmateurs du festival avec Vincent Anglade. Il a salué la «célébration de la musique afro-américaine, cette ouverture sur les musiques du monde, évidemment la scène française» qui résonneront au nord-est de Paris.

Pluie d’hommages

Cette rencontre des musiques du monde, qu’elles soient africaines ou afro-cubaines, et du jazz, sera célébrée au cours de plusieurs soirées.

En ouverture, la chanteuse Jeanne Added et Bruno Ruder, jadis pianiste de Magma, rendront hommage à Prince, disparu en 2016, avec un duo piano-voix minimaliste. Les deux musiciens se connaissent «depuis très longtemps puisqu’ils étaient déjà dans le groupe Yes is a pleasant country il y a une quinzaine d’années, en clavier-voix», rappelle Frank Piquard qui évoque «un contrepied hyper intelligent».

Le festival mettra aussi à l’honneur le saxophoniste Manu Dibango, décédé en mars 2020, lors d’une soirée hommage à la Philharmonie, le 2 septembre. Le 11 septembre, à l’espace Charlie-Parker de la Halle de la Villette, c’est la période caribéenne de Dizzy Gillepsie qui sera revisitée par le percussionniste Abraham Mansfarroll, avant une prestation d’El Comité, collectif cubain né à Toulouse.

Pour les curieux et les enfants

Le festival proposera aussi une édition «Under the Radar» : des artistes plus confidentiels, qui se produiront dans des petites salles du nord-est de Paris, notamment le studio de l’Ermitage et la Dynamo de Banlieues Bleues de Pantin. Au programme, plusieurs soirées carte blanche à la flûtiste Fanny Ménégoz, ainsi que deux soirées pour fêter le premier anniversaire du label indépendant Kyudo Records.

Les organisateurs n’oublient pas les enfants, puisqu’une édition «For kids» est aussi organisée, avec notamment un Dracula revisité par l’Orchestre national de jazz, le 5 septembre à la Cité de la musique. Les 5 et 12 septembre, le collectif Du grain à moudre vient présenter Tournicoteries, «un dialogue poétique entre un saxophone et de drôles de machines», un spectacle accessible à tous, même dès l’âge de 9 mois.

Parc de la Villette (XIXe). Du 01 au 12 septembre 2021. Tarifs : entre 8 et 32€. Tél.: 01 40 03 75 75. Billetterie en ligne : jazzalavillette.com

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici