12.1 C
Londres
dimanche, juillet 3, 2022

Stanislas de Barbeyrac à l’affiche de Pelléas et Mélisande au Théâtre des Champs-Élysées

Le ténor qui chante Debussy participe dimanche au grand concert solidaire d’Unisson.

Plus qu’un rêve, «un accomplissement!» C’est en ces termes que Stanislas de Barbeyrac évoque la production de Pelléas et Mélisande, auquel il prendra part dès demain au Théâtre des Champs-Élysées, sous la baguette de François-Xavier Roth. Si le ténor y fait ses débuts dans la production mise en scène par Éric Ruf, ce ne sera pas son premier Pelléas. Il avait abordé le rôle pour la première fois en 2018, à l’invitation de l’Opéra de Bordeaux pour une version de concert scénographiée par Philippe Béziat et Florent Siaud. «Un grand moment», se souvient le jeune homme, qui confesse avoir découvert l’œuvre de Debussy encore étudiant au conservatoire. «J’avais 20 ans. Il s’agissait de la version avec deux pianos et, alors que j’avais l’impression d’être soudain plongé dans un univers dont je n’avais pas les codes, j’ai ressenti la conviction profonde que cette œuvre était pour moi!»

Un appel d’autant plus inexplicable que Pelléas était alors chanté par un baryton, et non par un ténor. Mais Barbeyrac

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici