14.6 C
Londres
dimanche, juillet 3, 2022

Requiem pour les chanteurs oubliés

DÉCRYPTAGE – C’étaient d’immenses vedettes à leur époque. Aujourd’hui, leurs chansons ne sont plus diffusées, les jeunes générations ne connaissent pas leur nom et rares sont les visiteurs qui viennent honorer leur mémoire sur leur tombe.

Avec ses cailloux et ses coquillages, c’est une tombe poétique qui ne ressemble à aucune autre du Père-Lachaise. Arthur, Ken et Izia, les trois enfants de Jacques Higelin l’ont dessinée. Mais, trois ans après la disparition du chanteur de Champagne, «certains trentenaires ne le connaissent pas alors qu’ils savent tous qui est Izia, sa fille», regrette Bertrand Beyern, le plus érudit des guides de cimetière. Le contraste avec Alain Bashung, qui repose à côté, est saisissant. Le chanteur de Vertige de l’amour fait l’objet d’un véritable culte. «Il reçoit de la visite tous les jours, raconte Bertrand Beyern. À force d’être embrassée par les femmes, sa stèle est recouverte de baisers rouges.»

À la veille de cette Toussaint 2021, de toutes les sépultures de personnalités, celles des chanteurs sont les plus recherchées. Mais, chez les grands noms de la chanson française, tout le monde est loin d’attirer la même ferveur. La quinzaine d’artistes dont les chansons passent encore régulièrement à la

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici