14.6 C
Londres
dimanche, juillet 3, 2022

Pour les trente ans de Nevermind, un Australien reproduit la pochette avec le GPS de son vélo

Il aura fallu huit heures à Pete Stokes pour recréer le bébé présent sur la pochette de l’album, en arpentant les rues d’Adélaïde en Australie.

Les hommages sont venus du monde entier et sous toutes les formes, mais celui-là remporte la palme de l’originalité. Pour fêter les trente ans de l’album Nevermind de Nirvana, qui posa les contours du rock des années 1990 et fit rentrer le groupe dans une autre dimension du jour au lendemain, l’australien Pete Stokes a choisi de dessiner la pochette iconique grâce à son vélo.

Le 24 septembre 1991, jour de la sortie du disque, Pete a 14 ans, et les douze chansons de Nevermind vont bientôt changer sa vie. «Quand cet album est sorti, j’étais au lycée, (…) et c’est à ce moment-là que vous formez votre amour de la musique.» a expliqué le désormais quadragénaire à la version australienne du Guardian .

Trois décennies plus tard, il a gardé son esprit adolescent et ne semble toujours pas s’être remis du disque. Il a donc enfourché son vélo pour environ 150 kilomètres et huit heures de pédalage à travers les rues d’Adélaïde, la ville où il réside. Grâce à l’application Strava, qui permet de mesurer et suivre ses trajets à pied ou à vélo, l’Australien a pu allier ses deux passions et rendre un hommage tout personnel à l’album iconique.

Les traits du bébé sont globalement respectés, à l’exception des yeux qui sont bien moins apaisés que sur la pochette. Méticuleux, Pete Stokes a même pris le soin de représenter le billet de banque, à l’échelle.

Pas à son coup d’essai

En bon mélomane qui en a sous la pédale, l’Australien n’en est pas à son coup d’essai. Il avait déjà rendu un hommage à Beethoven pour les 250 ans de sa naissance en mars. Il a aussi dessiné la pochette de Dark Side Of The Moon de Pink Floyd, en plus des innombrables dinosaures, dragons et autres créatures qu’il s’amuse à créer à travers les rues de sa ville.

Outre l’anniversaire et la possible réédition de l’album, Nevermind a récemment fait la une de l’actualité suite au dépôt de plainte du fameux bébé présent sur la pochette, pour utilisation d’image pédopornographique. Âgé de quatre mois lors de la prise de la photo, et aujourd’hui trentenaire, Spencer Elden réclame 150.000 dollars de dommages et intérêts au label du groupe. Un hommage bien moins innocent pour le coup.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici