12.1 C
Londres
dimanche, juillet 3, 2022

Pendant son opération du cerveau, Adrien Tournier a joué de son alto

Le 21 septembre, l’altiste de l’Orchestre régional de Normandie subissait une opération de «chirurgie éveillée», permettant de n’altérer aucune de ses capacités motrices.

Mardi 21 septembre, les chirurgiens du CHU de Caen assistaient à une scène hors du commun : Adrien Tournier âgé de 42 ans jouait de l’alto pendant son opération. Le musicien, qui fait partie de l’Orchestre régional de Normandie depuis 2011, devait subir cette intervention chirurgicale inédite en France dans le but de lui ôter une tumeur au cerveau. Cette dernière touchait une zone du cortex responsable tant du langage que de la motricité et de la vue, indispensable donc pour l’altiste.

Grâce à la préparation psychologique mise en place avant l’opération, le musicien n’a pas eu peur. Sur les quatre heures qu’a duré l’intervention, Alain Tournier n’a cependant joué qu’une dizaine de minutes. «Au départ, j’ai effectué des mouvements de bras pendant que le chirurgien opérait. Il voyait parfois des zones à risque, lorsque mon geste s’arrêtait. Je ne pouvais plus bouger, cela signifiait qu’il y avait un danger. Mais lorsque j’ai joué, le morceau n’a pas été interrompu (…) Ça m’a semblé très long, c’était épuisant. » Après l’intervention chirurgicale, des tests ont été effectués, permettant de révéler qu’aucune de ses capacités n’avait été réduite. L’opération s’est donc bien passée et Adrien Tournier n’aura besoin que de trois mois de convalescence avant de pouvoir remonter sur scène normalement.

Régulièrement employées lors des opérations touchant à la zone cérébrale, ces interventions dites de «chirurgie éveillée» permettent de vérifier en direct comment le patient réagit et notamment au niveau de la vue et du langage. Dans le cas d’Adrien Tournier, elle permettait de s’assurer que ses facultés motrices ne seraient en rien entachées par l’opération. Interviewé par Le Parisien-Aujourd’hui en France, David Berro, le neurochirurgien qui a développé cette technique, a déclaré que l’usage de cette chirurgie avait été fait en vue du métier du patient. « Il était particulièrement important de préserver sa pratique. Cette zone du cerveau est importante pour la main droite et peut coordonner la musicalité. La stimulation était destinée à voir si on allait bloquer l’usage de son instrument et ça n’a pas été le cas.»

Adrien Tournier n’est pas le premier musicien a se faire opérer grâce à la «chirurgie éveillée». En février 2020, la violoniste Dagmar Turner, alors âgée de 53 ans, se faisait opérer d’une tumeur au cerveau. Préalablement, les chirurgiens avaient cartographié son cerveau afin d’identifier les zones qui s’activaient lorsqu’elle jouait du violon, dans le but de limiter le risque de dommages sur les régions en charge de ses fonctions motrices. Durant l’intervention, la musicienne s’est vue demander de jouer de son instrument. Comme pour Adrien Tournier, le fait qu’elle pouvait jouer normalement prouvait à l’équipe médicale qu’elle n’altérait pas le bon fonctionnement de ses mains.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici