13.7 C
Londres
jeudi, juin 30, 2022

«L’Orchestre de Paris est toujours prêt à donner le maximum»

ENTRETIEN – Pour le nouveau directeur musical, la jeunesse n’est pas forcément un handicap.

Désigné en 2019 pour être le nouveau directeur musical de l’Orchestre de Paris, Klaus Mäkelä, pur produit du «miracle finlandais», qui a produit une quantité fabuleuse de grandes baguettes, prend ses fonctions cette semaine, avec un an d’avance. À 25 ans, il fait preuve d’une maîtrise et d’une maturité dont on ne connaît pas d’équivalent chez un artiste de cet âge.

LE FIGARO. – Être chef d’orchestre est une chose, être directeur musical en est une autre. Comment la concevez-vous?

Klaus MÄKELÄ. – Comme une énorme responsabilité. Quand vous êtes chef invité, vous ne vous souciez que de l’aspect musical. Être directeur musical comporte une forte dimension sociale. Je me soucie de chaque musicien, en mettant à l’aise celui qui est nerveux, mais sans hésiter à dire si quelque chose ne va pas. «Grâce» à la pandémie, j’ai dirigé plusieurs fois l’orchestre la saison dernière, ce qui nous a permis de faire mieux connaissance. C’est pourquoi j’ai anticipé ma prise de fonction: cela n’avait aucun sens

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici