14.6 C
Londres
dimanche, juillet 3, 2022

Le dossier de L’Express – Le lobbying des médecines douces

Acupuncteurs, sophrologues, chiropracteurs, homéopathes, aromathérapeutes, mésothérapeutes… Ces dernières années, les praticiens en tout genre ont réussi à se faire ouvrir les portes des hôpitaux, des universités, des entreprises ou encore des maisons de retraite. Et voilà qu’à présent, sous couvert d’une étonnante association autoproclamée « agence », certains prétendent régir eux-mêmes un vaste champ dont l’Etat s’est peu à peu désintéressé. L’initiative pourrait paraître anecdotique. Elle montre au contraire à quel point il est urgent que les pouvoirs publics se penchent à nouveau sur ce secteur. Car s’il séduit toujours plus les Français, il est essentiel que ceux-ci puissent accéder à une information indépendante sur ces pratiques non dénuées de risques.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici