12.1 C
Londres
dimanche, juillet 3, 2022

Le Biarritz Piano Festival monte en gamme

Avec un public toujours plus large, ce festival revient avec les grands noms du clavier. Une belle respiration culturelle dans un Biarritz envahi par les touristes

Pour les petits festivals, les nouvelles procédures anti-covid sont un casse-tête. Comme ils entretiennent un lien plus direct avec leurs habitués, ces derniers ne se sont pas privés de faire toute sorte de remarques aux organisateurs. Ce fut le cas du Biarritz Piano Festival, qui, à l’énoncé de ces nouvelles mesures, a reçu des mails très contradictoires de son public. Certains applaudissaient les mesures, d’autres clamaient une grave atteinte à leur liberté. Quoi qu’il en soit comme chaque année, le festival a maintenu une programmation de haut niveau. Mis à part la défection du pianiste japonais Nobuyuki Tusjii qui n’a pu se rendre à Biarritz à cause des conditions de retour dans son pays, les autres concerts ont eu lieu comme prévu. Ceux de l’espace Bellevue ont été doublés à 18h30 et à 21h pour limiter la jauge du public.

Ouverts en fanfare et avec le succès triomphal, le 23 juillet dernier, de l’étonnant duo Thomas Enhco au piano et Vassilena Serafimova au Marimba, les concerts se poursuivent jusqu’au 13 août et se clôtureront sur le récital de Rafal Blechacz. Preuve de son succès grandissant, certaines soirées sont données à la Gare du Midi qui accueille 1350 spectateurs. Nous y avons écouté de deux pianistes exceptionnels : Béatrice Berrut et Vadym Kholodenko. Ce dernier a joué sans un mot, s’attelant à son piano de façon presque animale. Mais grâce à une technique virtuose, il a exprimé toutes les nuances de la sonate numéro 2 de Rachmaninov. Béatrice Berrut a quant à elle apporté une touche plus conviviale, en prenant le temps d’expliquer le choix de chacune des œuvres de son programme. Elle a par exemple transcrit pour piano l’Adagietto de la Symphonie n°5 de Gustav Mahler que le grand public connaît comme bande originale du film de Visconti Mort à Venise. Bref, des moments de hautes tenues.

Jusqu’au 13 août.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici