20.6 C
Londres
mercredi, juillet 6, 2022

La Chine valide l’arrestation du chanteur sino-canadien Kris Wu soupçonnée de viol

Le scandale autour de la célébrité pop provoque des remous en Chine, où il était très populaire, et libère la parole d’autres victimes présumées.

La vedette tombe de très haut. Immensément populaire en Chine, le chanteur et acteur sino-canadien Kris Wu est au cœur d’une tempête médiatique et d’une vague de critiques acerbes sur les réseaux sociaux après que la justice chinoise a validé lundi son arrestation pour soupçon de viol. Arrêtée par la police le 31 juillet, l’idole de la jeunesse chinoise a été accusée en juillet par une étudiante de 19 ans de l’avoir violée alors qu’elle était en état d’ivresse, lors d’un rendez-vous amoureux il y a deux ans. Le parquet du district de Chaoyang à Pékin a déclaré lundi dans un communiqué qu’il approuvait son arrestation «sur soupçon de viol».

Canadien d’origine chinoise, Kris Wu, 30 ans, est un ancien membre du boy band sino-sud-coréen Exo. Il avait quitté le groupe en 2014 pour se lancer dans une carrière en solo en tant qu’acteur, chanteur, mannequin et arbitre de spectacles de variétés. À la suite du tollé déclenché par ce scandale, des dizaines de marques comme Louis Vuitton, Bulgari, L’Oréal et Porsche, dont il est l’ambassadeur, ont suspendu leur partenariat avec le chanteur. Ses avocats ont entamé des poursuites à l’encontre de son accusatrice pour diffamation, tandis que l’étudiante a de son côté déclaré engager des poursuites judiciaires à l’encontre de Kris Wu.

Rebond de #Metoo en Chine

Ces accusations ont fait resurgir le mouvement #Metoo sur les réseaux sociaux chinois. Depuis cette accusation très médiatisée, d’autres victimes ont témoigné en ligne pour accuser l’équipe de Kris Wu de comportements prédateurs. Des promesses fallacieuses et des soirées karaoké arrosées avec de jeunes femmes sont en particulier dans le viseur des critiques qui se sont multipliées ces derniers jours en Chine. D’après la plaignante, sept autres jeunes femmes l’auraient contactée pour témoigner d’une agression sexuelle similaire mettant en cause l’ex-vedette d’Exo. Certaines d’entre elles auraient été mineures au moment des faits. D’après Associated Press, le chanteur aurait catégoriquement démenti avoir eu des relations sexuelles avec des mineures de moins de 14 ans, l’âge de consentement en Chine.

La China Association of Performing Arts a déclaré lundi dans un communiqué qu’il était «intolérable pour l’industrie» qu’une célébrité viole la loi et ait une influence négative sur la société. «Dès que les actions légales auront été menées à leur terme, l’artiste impliqué dans cette affaire, Wu Yifan, subira un boycott ainsi que d’autres sanctions imposées par l’industrie», a ajouté le groupe, nommant Kris Wu par son nom chinois. «Les artistes et les sociétés qui les managent doivent prendre cette affaire comme un avertissement», indique le communiqué.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici