20.6 C
Londres
mercredi, juillet 6, 2022

front uni des syndicats et du patronat

Pour des raisons diverses, les chefs de file sont opposés à une réforme des retraites, désirée par Emmanuel Macron.

Une fois n’est pas coutume, Emmanuel Macron réussit à faire l’unanimité contre lui sur le dossier controversé des retraites. Pas une organisation syndicale ou patronale ne veut entendre parler d’une réforme avant l’élection présidentielle. Un front uni qui recouvre, dans chaque camp, des oppositions variées pour des raisons différentes.

Côté syndicats, «no pasaran», clament en chœur les représentants des salariés. «Si le président décide de passer en force sur l’âge de la retraite, il aura tous les syndicats contre lui, même les plus modérés comme nous: il ne fera pas passer facilement la pilule aux Français de devoir travailler plus longtemps alors que rien ne le justifie», prévient Laurent Escure, le patron de l’Unsa. «Notre détermination est intacte, abonde Yves Veyrier, le secrétaire général de FO, qui soupçonne le chef de l’État de vouloir redorer son image de réformateur avant l’élection présidentielle. Si le sujet revient sur la table, le président de la République nous trouvera sur

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici