13.7 C
Londres
jeudi, juin 30, 2022

Eric Clapton sort une nouvelle chanson pour continuer sa croisade antivax

Dans un nouveau titre bluesy, accompagné d’un clip assez caricatural, le guitar hero britannique de 76 ans proclame à nouveau son ras-le-bol des restrictions sanitaires.

En 2020, Renaud mettait en ligne une chanson aussi consternante qu’embarrassante, Corona Song , dans laquelle il faisait rimer Coronavirus avec «connard de virus». C’est aujourd’hui au tour de la rock star anglaise Eric Clapton d’y aller de sa petite chanson dénonçant les mesures mondiales pour protéger la population contre le virus. En l’espèce, l’homme de 76 ans est un récidiviste. Il avait publié, à l’automne dernier, un duo inédit avec l’Irlandais Van Morrison, Stand and Deliver, dans laquelle les deux hommes s’en prenaient au confinement. This Has Gotta Stop, mise en ligne vendredi soir assortie d’un clip pas finaud, pousse le bouchon plus loin. «Il faut que cela cesse / Il y en a assez / Je ne supporte plus ces conneries», chante-t-il dès l’introduction du morceau.

La chanson, une ballade bluesy bien dans la manière de son auteur, dénonce pêle-mêle les effets qu’a eus le vaccin sur le septuagénaire, ce qu’il considère comme une privation de liberté, et l’avenir compromis de ses enfants. Voilà plusieurs semaines que le musicien, un temps considéré comme le Dieu de la guitare électrique par ses plus fervents admirateurs, fait part de ses positions. Il a ainsi prononcé clairement son refus de se produire dans les salles appliquant le passe sanitaire.

Ce n’est pas la première fois que ce grand musicien, à la carrière aussi accidentée que sa vie personnelle, franchit la ligne blanche. En 1976, il avait bruyamment soutenu la politique anti-immigration du député populiste Enoch Powell. Un dérapage qu’il avait attribué à sa consommation excessive d’alcool.

Débarrassé de ses addictions à la cocaïne, à l’héroïne et à la bouteille, Eric Clapton ne peut plus avoir recours à cette excuse. C’est donc en conscience que ce grand défenseur de la musique noire américaine s’exprime aujourd’hui. De nombreux admirateurs s’avouent déjà déçus par son comportement. L’homme devrait suivre l’adage de Frank Zappa : «Shut Up and Play Yer Guitar.» Traduction : «Ferme-la et joue de la guitare.»

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici