13.7 C
Londres
mardi, juillet 5, 2022

En tournée, IAM propose de prendre en charge les tests PCR de leurs fans

Les rappeurs prônent la «liberté individuelle» et financeront à l’entrée de leurs concerts les tests PCR et antigéniques pour toutes les personnes n’ayant pas de passe sanitaire, à partir du 15 octobre.

À quelques jours du coup d’envoi de sa tournée de 18 dates Warrior Tour, qui débutera le 19 octobre à Nancy et se terminera le 28 novembre à Bruxelles, IAM a annoncé une grande nouvelle pour tous les spectateurs n’ayant pas de passe sanitaire. Le mardi 5 octobre, le groupe de rappeurs marseillais a posté une vidéo sur Instagram dans laquelle ils expliquent prendre en charge les tests PCR de toutes les personnes voulant se rendre à leurs concerts sans être vaccinées. La raison? À partir du 15 octobre les tests PCR et antigéniques seront payants, à hauteur respective de 44 et 22 euros chacun.

IAM souhaite que toutes les classes sociales puissent se rendre au concert sans être freiné par le prix du test PCR à l’entrée. Le groupe compte donc «prendre en charge les tests antigéniques à l’entrée des concerts, pour toute personne qui ne dispose pas du passe sanitaire, pour quelque raison que ce soit», déclare-t-il. Le quatuor précise tout de même leur position quant à la vaccination : «On n’est pas des antivax, on est juste pour la liberté individuelle, le choix. Vive la liberté.» Le chanteur Akhénaton en profite pour préciser que «les tests ne seront plus pris en charge par la Sécurité sociale, pour une partie de la population seulement, hein. Vive l’égalité…» Il conclut en critiquant la différence de mesures sanitaires selon les lieux de loisirs et ceux de travail : «Pas de passe sanitaire pour aller travailler en transports en commun mais passe sanitaire pour les loisirs.»

Fermement opposé au passe sanitaire

Au mois de juillet, le groupe IAM s’était déjà prononcé contre la vaccination obligatoire. Dans une vidéo postée sur Twitter, le leader du groupe Akhenaton scandait : «Avec le groupe IAM, nous sommes contre le passe sanitaire, contre la vaccination obligatoire. Il en va de nos libertés et surtout de l’avenir de nos enfants. Malheureusement, ces lois sont dangereuses pour tout le monde. C’est ensemble qu’on trouvera des solutions. Vive la vie, vive l’amour, vive l’humanité.»

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici