16.4 C
Londres
mardi, juillet 5, 2022

Du Vicks Vaporub dans le nez contre le Covid : la dernière sortie polémique du Pr Raoult

Le professeur Didier Raoult fait de nouveau parler de lui. C’est fois, le très médiatisé infectiologue a créé la polémique en proposant de tester le Vicks Vaporub contre le Covid-19. Dans une vidéo longue de 17 minutes publiée vendredi, le directeur général de l’IHU de Marseille énumère les nouvelles pistes qui n’ont pas été testées pour endiguer l’épidémie. Lunettes bleutées sur le nez et blouse blanche immaculée, Didier Raoult se demande notamment pourquoi on ne recommande pas de se badigeonner les narines de vaseline, paraffine ou de Vicks Vaporub. 

« Le nombre de molécules qui s’accumulent, qui ont une activité contre ce virus, qui ne coûtent rien et qui sont anodines est considérable. Qu’est-ce qu’on attend pour les tester ? Pas l’hydroxychloroquine, je m’en fiche (…) Il y a un réservoir de molécules », indique le professeur avant de citer les différents produits. » Tester la cyclosporine, l’ivermectine… La paraffine dans le nez, la vaseline dans le nez qu’on a dans certains produits, je ne sais pas, le Vicks… Est-ce que ça évite la contamination par le virus dans le nez, ou non ? » Mardi soir, une frange de la communauté médicale a vivement réagi à ces propositions, mettant en avant les risques liés à une telle utilisation du Vicks.  

La marque VapoRub elle-même n’a pas tardé à monter au créneau. Sur le réseau social Twitter, elle s’est fendue d’une mise au point. « Comme mentionné sur l’étiquette, VapoRub ne doit être appliqué que sur la poitrine et la gorge pour soulager la toux, et sur les muscles et les articulations pour les courbatures. Il ne doit pas être utilisé sous ou dans le nez, dans la bouche ou ingéré. Un produit à base d’huile peut pénétrer dans les poumons s’il est mal utilisé », indique ainsi la marque. Sur la notice de la pommade, Vicks rappelle qu’il ne faut pas « appliquer le produit au niveau des narines, des yeux, de la bouche ou du visage » et de ne « jamais avaler le produit « . 

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

Des conséquences néfastes

En effet, un mauvais étalage de VapoRub peut entraîner des conséquences graves. C’est ce que rappelle le quotidien régional L’Alsace qui évoque des cas d' »atteintes neurologiques graves » et surtout des pneumopathies lipidiques, « c’est-à-dire l’obstruction des alvéoles des poumons par des composés gras, rapporte le média. De son côté, la Société de pneumologie de langue française a observé des effets néfastes si on utilise le produit sur une longue durée comme l’apparition de « convulsions ou des taches de dépigmentation sur le visage ». 

Après une période d’absence, le professeur Didier Raoult a récemment refait surface dans l’actualité. En effet, l’Agence nationale de sécurité du médicament indiquait, mi-juillet, mener des investigations pour faire la lumière sur d’éventuels « manquements à la règlementation des essais cliniques » dans le cadre d’études conduites sur le Covid-19 par son IHU de Marseille dirigé par l’infectiologue, confirmant une information de L’Express. « L’ANSM a récemment été alertée, dans le cadre de son dispositif pour les lanceurs d’alerte, sur de possibles manquements de l’IHU de Marseille à la réglementation des essais cliniques sur certaines études que l’Institut a conduites », avait expliqué le gendarme des médicaments. 

L’application L’Express

Pour suivre l’analyse et le décryptage où que vous soyez

Télécharger l’app

En France, toutes les études répondant à la définition des recherches impliquant des êtres humains, en particulier les essais cliniques de médicaments, doivent obtenir en amont l’autorisation de comité de protection des personnes, voire de l’ANSM elle-même. Au début de la pandémie de Covid, plusieurs scientifiques familiers des articles médicaux s’étaient alarmés des conditions de réalisation de deux études signées par le Pr Raoult, directeur de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection, portant sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19. 

Opinions

Chronique

Par le Pr Gilles Pialoux

Chronique

Par Sylvain Fort

Chronique

Jean-Laurent Cassely

Chronique

Robin Rivaton

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici