21.1 C
Londres
mardi, juillet 5, 2022

Dominique Probst : classique d’aujourd’hui

CRITIQUE – Ce compositeur publie Nuées, un album en forme de souvenir sur sa longue et belle carrière. Une ballade symphonique avec un artiste qui se frotte à toutes les musiques

Pascal Nègre, l’ancien patron d’Universal, qui n’avait pas sa langue dans sa poche, avait coutume de dire que les classiques le faisaient « ch… » Et cela parce que les interprètes jouaient toujours la même chose : la énième sonate de Mozart, la sempiternelle symphonie de Beethoven…

Mais les temps ont changé : en quelques mois, plusieurs disques estampillés «classique» accueillent des musiques d’aujourd’hui. Nous avons déjà évoqué celui du guitariste Jérémy Jouve, du pianiste Thomas Valverde ou encore celui de Thomas Enhco. Voici un nouvel album paru chez Continuo Classics qui traduit le dynamisme de la musique dite classique d’aujourd’hui : celui du compositeur Dominique Probst.

Cet ancien premier prix de percussion au conservatoire de Paris est peu connu du grand public. Issu d’une famille de musiciens et de comédiens, il a pourtant composé une trentaine d’œuvres qu’ont jouées les meilleurs orchestres. L’album témoigne des années écoulées, – «un long chemin solitaire», comme il dit. On y retrouve son envoûtante Origine du monde composée en 2006, ou son Nocturne pour un soliste de jazz avec l’orchestre Philharmonique de Radio France et feu le violoniste Didier Lockwood alors au sommet de son art, capté lors d’un enregistrement inédit.

Dans ce disque, Dominique Probst rend aussi hommage à ses parents, Gisèle Casadesus et Lucien Pascal, par un biais délicat et évocateur – la mise en musique du poème de Charles Baudelaire, La Mort des amants.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici