13.3 C
Londres
vendredi, juillet 1, 2022

Covid-19 : l’efficacité du vaccin Janssen mise en doute

Le vaccin Janssen va-t-il vivre le même sort que l’AstraZeneca ? L’efficacité du vaccin du laboratoire Johnson & Johnson interpelle les autorités sanitaires. Dans un rapport dévoilé lundi, l’Agence nationale de la Santé et du Médicament (ANSM) note un « nombre important » de cas d’échec du vaccin Janssen en France, qui fonctionne avec une seule dose, mettant en doute l’efficacité du vaccin, notamment face au variant Delta. 

« Un nombre important de cas d’échec du vaccin Janssen a été rapporté, avec notamment des formes graves (décès, réanimation) ainsi qu’une surreprésentation des patients vaccinés par Janssen en réanimation dans deux CHU », à Marseille et Tours, note l’ANSM dans son rapport périodique de surveillance des vaccins. 

Depuis avril, environ un million d’injections de ce vaccin (le seul à être administré avec une dose unique) ont été réalisées en France. Parmi tous ces gens vaccinés avec Janssen, 32 cas d’infection au Covid-19 ont pour l’instant été signalés (soit un taux de 3,78 pour 100 000). 

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

Une proportion trop grande d’hospitalisés

Sur ces 32 cas, 29 étaient graves et 4 décès ont été enregistrés (des personnes âgées de 73 à 87 ans). Ces patients gravement touchés présentaient « majoritairement des comorbidités à risque de forme grave », selon l’ANSM. Pour les 17 cas d’infection où le variant est connu, il s’agissait à chaque fois du variant Delta. 

En outre, deux hôpitaux ont signalé un nombre anormalement élevé de patients vaccinés avec Janssen parmi les gens hospitalisés en réanimation malgré la vaccination. A Marseille, sur sept patients complètement vaccinés mais quand même admis en réa (c’est-à-dire gravement atteints), quatre l’avaient été avec Janssen. A Tours, cette proportion était de trois sur six. Pour l’ANSM, « cette proportion importante de cas graves pourrait s’expliquer par le message de la DGS du [3 août 2021], de signaler les cas graves d’échec de la vaccination ».  

Pas de signal sur les décès

En revanche, sur les effets indésirables, notamment des cas de thrombose, de paralysie faciale, d’AVC, ou de convulsions, l’autorité de santé se montre plutôt rassurante.  

Si presque la moitié des effets indésirables relevés « sont survenus le jour même de la vaccination », ces cas « sont isolés et non évocateurs du rôle du vaccin (facteurs de risque identifiés, bilans étiologiques incomplets). » Par ailleurs, « à ce jour, il n’y a pas de signal particulier concernant les décès rapportés en France avec le vaccin Covid-19 Janssen », conclut l’ANSM. 

Vers une nouvelle dose après le Janssen

Tous ces éléments justifient des « investigations supplémentaires » pour vérifier si les échecs sont plus importants avec Janssen qu’avec les autres vaccins disponibles en France. 

Face à la virulence du variant Delta, la Haute Autorité de Santé a par ailleurs recommandé fin août pour les personnes vaccinées avec le Janssen, une deuxième dose de vaccin ARN messager (Pfizer ou Moderna). Un doute existe en effet sur l’efficacité à long terme qui n’est pas encore prouvée du fait du manque de données. 

L’application L’Express

Pour suivre l’analyse et le décryptage où que vous soyez

Télécharger l’app

Plusieurs études en vie réelle ont en effet montré que la première dose de vaccin Pfizer ou AstraZeneca ne protégeait qu’insuffisamment contre le variant Delta. Aucune donnée sur ce point-là n’est disponible pour Janssen, mais la HAS avait jugé vraisemblable que ce soit également le cas. 

Opinions

La ligne verte

Par Pierre Abadie, responsable Climat, Tikehau Capital

Chronique

Par Marylin Maeso

Chronique

Par Sylvain Fort

Economie

Par Vincent Pons

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici