13.3 C
Londres
vendredi, juillet 1, 2022

cinq directeurs artistiques qui ont le vent en poupe

Fidèles collaborateurs de Christophe Maé ou encore Soprano, ils sont chargés d’en mettre plein les yeux aux spectateurs. Coup de projecteur sur ces spécialistes des grands concerts qui sortent enfin de l’ombre.

Laura Léonard

Johnny Hallyday, qui descendait d’un phénix en métal de 30 mètres d’envergure sur son Tour 66, c’était ses débuts en 2009. Architecte d’intérieur diplômée de la prestigieuse École Camondo, elle est, à 39 ans, la fidèle collaboratrice de Christophe Maé, Matthieu Chedid, des Brigitte et de HollySiz. Après avoir écouté leur nouvel album et étudié la pochette, elle imagine avec eux un univers pour la scène. «Matthieu Chedid, par exemple, est très ouvert et a beaucoup d’idées, dit-elle. Avec James Thierrée, nous avions conçu un M géant en échafaudage et en miroir avec trois monticules où grimper.» Pour construire ses décors, la partie qu’elle préfère, elle fait confiance aux spécialistes que sont Jipanco, à Avignon, et Artefact, dans l’est parisien. Dans ce milieu des concerts, elle est la seule femme qui compte, la gent féminine étant plus souvent cuisinière ou habilleuse.

Julien Mairesse

Alysse Thomé

Indissociable de Soprano, ce natif de Lille a appris son métier il y a trente ans aux côtés de Jean-Marie Bigard. Après

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici