24.3 C
Londres
jeudi, août 18, 2022

Buckingham Palace ne voulait pas du Candle In The Wind d’Elton John pour les funérailles de Lady Di

Des documents récemment déclassifiés révèlent que le palais de la Reine trouvait la nouvelle version de la chanson «trop sentimentale». Il a fallu l’intervention du doyen de Westminster pour qu’elle soit conservée dans la cérémonie.

«Trop sentimental». C’est ainsi que Buckingham Palace décrivait la version de Candle In the Wind qu’Elton John préparait pour les funérailles de la princesse Diana. Les services de la Reine avaient alors demandé une autre chanson pour accompagner la cérémonie, comme l’indiquent des documents récemment déclassifiés des Archives Nationales britanniques, et rapportés par Sky News.

Une semaine après son décès tragique dans un accident de voiture à Paris le 31 août 1997, les funérailles de la princesse de Galles étaient attendues par tout un pays, effondré après le décès brutal de l’ex-femme du prince Charles. L’hommage froid de la Reine avait choqué une partie de l’opinion et le palais de Buckingham a semble-t-il eu besoin d’aide pour saisir l’importance du moment.

C’est un point crucial du service et nous vous exhortons à faire preuve d’audace

Le prêtre Wesley Carr, doyen de Westminster, dans une lettre envoyée à Buckingham Palace.

C’est finalement le prêtre Wesley Carr, doyen de Westminster, qui a envoyé une lettre à Buckingham Palace et fait pencher la balance en faveur d’Elton John. «C’est un point crucial du service, et nous vous exhortons à faire preuve d’audace. C’est là que se produit l’inattendu, et que se situe ce quelque chose du monde moderne que la princesse représentait. Avec tout mon respect, je pense que tout ce qui est classique ou choral (même un classique populaire) est inapproprié», plaide alors le prêtre.

Il invoque alors le côté populaire de Diana et d’Elton John, en expliquant que ce dernier «a écrit de nouvelles paroles qui sont jouées et chantées dans tout le pays en hommage à Diana. Cela passe tout le temps à la radio. Son utilisation dans ce contexte serait imaginative et généreuse pour les millions de gens qui se sentent personnellement endeuillés : c’est la culture populaire à son apogée.»

Écrite en 1973 pour Marilyn Monroe, Candle In The Wind avait pour l’occasion été légèrement modifiée par l’auteur-compositeur Bernie Taupin, proche collaborateur d’Elton John depuis ses débuts. La première ligne, Goodbye Norma Jean, en référence à l’actrice hollywoodienne, était devenu Goodbye England’s Rose pour Lady Di. Cette nouvelle version datée de 1997 est depuis devenue le single le plus vendu de l’histoire outre-Manche.

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici