13.3 C
Londres
vendredi, juillet 1, 2022

Bobby Gillespie et Jehnny Beth dissèquent le couple

Le leader écossais de Primal Scream tombe la carapace en s’associant avec la chanteuse française. Leur album écrit en commun parle d’amour sans négliger les sentiments.

Inattendue, l’association entre Bobby Gillespie et Jehnny Beth est un des alliages les plus stimulants du moment. La légende du rock britannique, qui mène d’une main de maître le groupe Primal Scream depuis une trentaine d’années, s’est associée à la chanteuse Jehnny Beth, Française de Londres échappée des Savages. «L’idée de départ était de réaliser un album acoustique», précise Gillespie, accent écossais épais et grand sourire. «Le dernier album du groupe, Chaosmosis, était très électronique. Entre-temps, j’ai redécouvert les séances originales de Give Out But Don’t Give Up, enregistrées à Memphis en 1993 (sorties en 2018, NDLR). Cela m’a donné envie de refaire un disque avec des musiciens», explique le quinquagénaire.

Je n’aurais jamais pu écrire « Utopian Ashes » si j’avais continué à me droguer

Bobby Gillespie

Après des années d’expérimentation sonore, Gillespie revient aux chansons soignées, en compagnie d’une partenaire d’écriture idéale. «Ça a commencé le jour où j’ai composé la mélodie de Remember We Were Lovers à la guitare sèche à la maison. Lorsque je lui ai fait écouter,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici