14.6 C
Londres
dimanche, juillet 3, 2022

À Carcassonne, une belle programmation française

Le rendez-vous musical se maintient mais presque sans artistes étrangers.

Annulé l’année dernière, le Festival de Carcassonne a été maintenu cet été avec quelques arrangements. Après avoir accueilli Joan Baez, Depeche Mode, Sting ou encore Iggy Pop lors des précédentes éditions, l’événement, fort de soin lieu phare, le Théâtre Jean-Deschamps, a pu démarrer le 9 juillet avec dispositif sanitaire de rigueur, adapté et susceptible d’adaptations nouvelles.

Dans la cité médiévale, on tient beaucoup à ce rendez-vous, à son rayonnement culturel et surtout à ses retombées économiques sur tous les commerces. Trois mille places disponibles, plus un espace dédié aux tests antigéniques, le tout en plein air: il y avait là de quoi motiver les plus sceptiques.

Pascal Dupont, directeur et programmateur, témoigne: «Nous avons dû modifier notre protocole d’accès avec la question du passe sanitaire. Tout s’est fait de concert avec la ville. Actuellement, à l’entrée de la cité, tout visiteur se voit remettre un bracelet contre présentation d’un QR Code ou d’un PCR négatif. Cela permet aux festivaliers munis d’un billet de visiter la ville le jour et d’assister aux concerts le soir sans être contrôlés plusieurs fois. Pour ceux qui n’auraient ni passe sanitaire ni PCR, nous avons installé des tentes où nous réalisons entre 200 et 300 tests antigéniques par jour.»

La programmation a, elle aussi, été impactée par la pandémie. Elle est quasiment exclusivement française cette année. Avec Alain Souchon, Patrick Bruel, Louis Chedid, Grand Corps Malade, Suzane ou encore Vitaa et Slimane chez les plus jeunes.

«Cette année, il a été impossible de maintenir le festival dans sa forme originelle, avec un off qui permet habituellement de mettre en lumière des talents en devenir. Nous avons dû bâtir une programmation en nous passant des pointures internationales, à l’exception de l’Italien Zucchero», poursuit Pascal Dupont.

«Les jeunes ne veulent pas jouer le jeu»

D’après lui, les festivaliers semblent bien intégrer la contrainte sanitaire. Moins les jeunes. «Ce sont principalement eux qui font défaut. Ils ne veulent pas jouer le jeu.» À un point tel que Pascal Dupont a été contraint d’annuler la grande soirée du 15 juillet, avec Black M et PNL. «Habituellement, la programmation rassemble tous les âges et des genres variés mais cette année, la réticence à acheter des billets est réelle à cause du passe sanitaire. En temps normal nous faisons dix concerts complets sur les vingt-trois proposés. Cette année ça ne sera que quatre seulement.»

À venir ce lundi soir, Christophe Maé et Angélique Kidjo, Catherine Ringer mardi, et enfin, pour les deux jours de clôture les 30 et 31 juillet, Francis Cabrel. D’ores et déjà, Pascal Dupont a dévoilé les concerts de l’édition 2022. Ceux des mythiques hard rockers de Deep Purple et le grand chanteur et guitariste blues Ben Harper.

Jusqu’au 31 juillet. Tél.: 04 68 11 59 15.www.festivaldecarcassonne.fr

Les dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici