14.2 C
Londres
mercredi, septembre 28, 2022

BTS, le groupe de k-pop coréen, ne souhaite plus chanter en anglais

Chanter en anglais «était un moyen de maintenir le buzz pendant la pandémie»reconnaît RM, leader du groupe, mais le boys band coréen tient à son image de «cas particulier».

«Ce soir j’ai la tête dans les étoiles / Alors regarde-moi allumer le feu et illuminer la nuit» chante en anglais BTS dans son titre Dynamite, sorti à l’été 2020, devenant ainsi le premier single du groupe intégralement écrit en anglais. Les sept garçons décrochent la première place du classement américain Billboard, ce qui n’était encore jamais arrivé pour un groupe de musique coréenne. Butter et Permission to Dance, deux titres anglophones produits cette année, continuent d’accentuer leur notoriété.

Contre-nature

Le milliard de vues sur Youtube pour le clip vidéo de Dynamite et les récompenses qui en découle (comme le prix de la «Chanson de l’année» aux Mnet Asian Music Awards 2020) laissent néanmoins le septuor fidèle à ses intentions. En mars 2019, dans une interview pour Entertainment Weekly , BTS affirmait déjà d’une seule voix : «Nous ne voulons pas changer notre identité ou notre authenticité pour obtenir un numéro 1. Si nous nous mettions soudain à chanter entièrement en anglais, et à changer d’autres choses, alors ce ne serait plus BTS». Puis pour le magazine Billboard en août, le chanteur Jin qualifie de «contre-nature» le passage à l’anglais. Des souvenirs amers pour le jeune homme, demandant que les paroles soient réécrites en phonétique grâce à l’alphabet coréen. En mars 2020, lorsque la moitié de la population mondiale était confinée, les membres du groupe dispensaient des cours de coréen à leurs fans.

Chanter en anglais «était un moyen crucial de maintenir le buzz pendant la pandémie» reconnaît RM, leader du groupe, mais BTS ne veut ressembler à aucun autre boys band et tient à son image de «cas particulier». Pour couronner le tout, le président de la Corée du Sud Moon Jae-in a nommé fin juillet les artistes de k-pop comme ses envoyés spéciaux. En d’autres termes, des ambassadeurs de la langue et du pays. Dans un communiqué de presse, le bureau du président déclare : «Nous attendons de BTS qu’il contribue grandement à rehausser le prestige de notre pays en tant que nation leader dans l’ère post-Covid».

VOIR AUSSI – Victime de son succès, le menu du groupe de K-pop «BTS» fait fermer 13 McDonald’s en Indonésie

Coréen ou anglais, la guerre des langues

La langue anglaise est une aubaine pour Shin Young-Jae, président du label Big Hit Entertainment et producteur de BTS. Il s’agit pour lui d’«une preuve de leur force, de la manière dont ils peuvent prendre en considération les besoins de la société» affirme-t-il pour Entertainment Weekly. Une tournure de phrase pour tout bonnement appuyer sa cupidité. Pas tout à fait l’état d’esprit du groupe. Entre argent et langue maternelle, ils ont choisi.

Les dernières nouvelles