14.2 C
Londres
mercredi, septembre 28, 2022

Avec plusieurs cas de covid dans son orchestre, le festival de Verbier contraint de se réorganiser

Les musiciens du Verbier Festival Orchestra concernés ont été placés en quarantaine en Suisse. La programmation de la manifestation de musique classique a dû être modifiée.

Tout avant pourtant bien commencé. Après un an d’absence, les aficionados de musiques classique allaient enfin savourer les récitals, concertos et opéras, les grandes pages de Chtchedrine, Wagner, Puccini et Tchaïkovski, dans le village alpin de Verbier en Suisse. Mais quelques jours avant le début du festival – catastrophe -, plusieurs musiciens du Verbier Festival Orchestra (VFO) ont été testés positifs au Covid-19. La formation symphonique, dirigée par Valery Gergiev, devait donner le coup d’envoi de cette 28e édition et assurer cinq autres concerts, dont deux opéras, La fanciulla del West, de Giacomo Puccini et Tristan et Isolde de Wagner.

«Le festival a pris la décision nécessaire de ne plus présenter les musiciens du Verbier Festival Orchestra cette année et de les faire rentrer chez eux, ont annoncé les organisateurs dans un communiqué de presse. Les cas positifs ont été immédiatement identifiés et limités au VFO, avec une période d’isolement et de quarantaine pour les musiciens de l’orchestre.»

Le Verbier Festival Chamber Orchestra a été choisi pour remplacer le VFO. Le pianiste Denis Matsuev, sous la baguette de Valery Gergiev, a ouvert les festivités de cette nouvelle édition, vendredi 16 juillet. Dimanche, les modifications du programme pour la semaine à venir ont été annoncées.

Des mesures de sécurités renforcées

Dans un communiqué de presse, le festival de Verbier a ajouté que: «Les mesures de sécurité sont renforcées pour les autres programmes de la Verbier Festival Academy, notamment le Verbier Festival Junior Orchestra, l’Atelier Lyrique et le programme Solistes & Ensembles. Les visiteurs sont soumis à des mesures de traçage de contacts et de distanciation physique lors de tous les événements et doivent porter le masque à l’intérieur de tous les sites.»

Si l’incident a conduit à modifier la programmation, il ne doit rien changer pour le public. Selon la législation suisse, le festival avait été désigné comme «un événement sans certificat covid». Dans ce cadre, le festival, en collaboration avec plusieurs institutions sanitaires, avait décrété que la capacité des salles serait réduite aux deux tiers et que les représentations ne réuniraient pas plus de 1000 personnes assises et ne dureraient pas plus de 70 minutes. En revanche, les dépistages ont été renforcés pour les équipes et les musiciens invités du festival, en particulier pour les personnes non vaccinées.

«La vraie bonne nouvelle c’est que c’est ouvert»

Les organisateurs du festival reconnaissent «un week-end d’ouverture compliqué», avec certains concerts qui n’ont pas fait le plein. Ils se veulent cependant optimistes. «Les gens viennent. Ça se passe plutôt bien, les spectateurs sont contents. Ils sont contents que ça existe, de pouvoir être dans une salle, de voir les artistes. C’est très positif. La vraie bonne nouvelle c’est que c’est ouvert», explique la direction.

Pour les organisateurs, la capacité du Festival de Verbier à retomber aussi vite sur ses pattes tient au «protocole sanitaire rigoureux et strict» mais aussi «au carnet d’adresses» de son fondateur et directeur Martin Engström et à « ses liens étroits avec les artistes » qui ont permis de pallier les désistements.

Les dernières nouvelles